Revenir à Les disciplines

Histoire/Géographie

HISTOIRE

 

Les enjeux du programme d’histoire :

L’enseignement de l’histoire au collège vise à donner une culture historique commune qui doit permettre de comprendre le monde dans lequel vivent les élèves : connaissance de documents et d’œuvres majeures du passé, de grands événements, de grands personnages ; découverte de la diversité des civilisations et des regards sur le monde ; compréhension des valeurs de la démocratie.

Il vise aussi à leur faire acquérir une formation intellectuelle fondée sur des capacités travaillées tout au long de la scolarité obligatoire :

– acquisition et utilisation de repères historiques porteurs de sens,

– acquisition et utilisation d’un vocabulaire et de notions spécifiques,

– pratique et examen critique des différentes sources du savoir historique,

– maîtrise progressive de la construction d’un récit historique, à l’écrit et à l’oral, depuis ses formes les plus élémentaires (quelques phrases) jusqu’à des développements plus élaborés intégrant des éléments explicatifs et démonstratifs.

 

Programme d’histoire de sixième : « DES MONDES ANCIENS AUX DÉBUTS DU MOYEN ÂGE »

Après un premier contact avec une civilisation de l’Orient, les élèves découvrent la Grèce et Rome : l’étude porte sur la culture et les croyances, sur l’organisation politique et sociale. La quatrième partie est dédiée à l’émergence du judaïsme et du christianisme. La cinquième partie fait le lien entre l’Antiquité tardive et le Moyen Age en présentant les empires chrétiens de l’Orient byzantin et de l’Occident carolingien. La dernière partie ouvre le programme à une civilisation asiatique : Chine des Han ou Inde des Gupta.

Au cours de cette première année de collège, les élèves découvrent des sources historiques simples (archéologiques, iconographiques, extraits de textes…) qu’ils apprennent à interroger et à mettre en relation avec un contexte. Ils s’entraînent à exposer leurs connaissances en construisant de courts récits.

 

Programme d’histoire de cinquième : « DU MOYEN ÂGE AUX TEMPS MODERNES »

Le programme de cinquième s’ouvre par la découverte de la naissance de l’islam. Le reste du programme couvre une période au cours de laquelle la civilisation médiévale européenne s’est mise en place (christianisme, féodalité, lente émergence de l’État). L’Europe a connu ensuite, de la fin du XVe siècle au XVIIe siècle, des bouleversements culturels et intellectuels, l’ouverture vers les autres mondes et l’affirmation de l’État.

Au cours de cette seconde année de collège, les élèves continuent à se familiariser avec différents types de sources historiques. Ils apprennent à les situer dans le temps et dans un contexte donné. Ils doivent être capables de construire, à l’oral comme à l’écrit, des récits organisés plus développés.

 

Programme d’histoire de quatrième : « DU SIÈCLE DES LUMIÈRES Á L’ÂGE INDUSTRIEL »

En quatrième, les révolutions sont au centre du programme : les XVIIIe et XIXe siècles sont caractérisés par des ruptures décisives dans l’ordre politique, social et économique.

Les élèves poursuivent l’acquisition de repères. Ils consolident leur pratique de sources historiques diverses : identification, prise en compte du contexte, confrontation entre sources différentes. Ils sont amenés à développer davantage l’exposition de leurs connaissances : les textes produits à l’écrit et les prises de parole doivent mettre en évidence les continuités, les ruptures et les interactions.

 

Programme d’histoire de troisième : « LE MONDE DEPUIS 1914 »

Le programme dégage les grandes lignes de force de l’histoire du monde depuis 1914 : la première partie du programme présente les deux guerres mondiales. La deuxième partie étudie l’élaboration, depuis 1945, du monde d’aujourd’hui : la guerre froide, la décolonisation et la géopolitique du monde actuel. Une dernière partie présente l’histoire de la France depuis les années 1920.

À ce stade de la scolarité, les élèves acquièrent les repères fondamentaux du monde contemporain et maîtrisent les notions et le vocabulaire nécessaires à sa compréhension.

Ils ont maintenant une pratique effective de sources historiques plus variées et plus complexes qu’ils confrontent de manière régulière. Ils intègrent dans leurs productions des éléments explicatifs et démonstratifs, à l’écrit comme à l’oral.

 

 

GÉOGRAPHIE

 

Les enjeux du programme de géographie :

L’enseignement de la géographie au collège se donne pour objectifs de développer chez les élèves la connaissance du monde qui les entoure, de leur fournir les éléments et les outils nécessaires à sa compréhension, de leur permettre de s’y situer et d’y agir.

Il donne sens à la diversité des paysages et des territoires, il participe à la découverte de l’altérité et développe la curiosité pour d’autres sociétés et d’autres lieux.

En accordant une place centrale à l’étude de l’organisation et de la pratique des territoires par les sociétés à toutes les échelles ainsi qu’au développement durable, il prépare les élèves à devenir des acteurs responsables sur leur territoire et dans le monde.

Il s’agit enfin de donner aux élèves la pratique des outils que la géographie met, quotidiennement, au service d’une meilleure compréhension de l’espace : initiation progressive à la lecture de cartes (de tous types et à toutes échelles), de schémas, d’images, de documents statistiques et réalisation de croquis.

 

 

Programme de géographie de sixième : « LA TERRE, PLANÈTE HABITÉE »

Le programme de la classe de sixième permet, après un approfondissement de la connaissance de l’espace proche, d’explorer le monde, d’y situer les sociétés humaines dans leur diversité, de découvrir et de caractériser les différentes manières de l’habiter (la ville, le monde rural, les littoraux, les espaces à fortes contraintes). La démarche invite à développer la curiosité des élèves.

Chaque étude de cas est mise en contexte et située sur les grandes cartes du monde : population, aires culturelles, niveau de vie, reliefs, climats. L’année de sixième intègre ainsi une première connaissance des grandes divisions physiques et humaines du monde.

 

Programme de géographie de cinquième : « HUMANITÉ ET DEVELOPPEMENT DURABLE »

Le programme de la classe de cinquième est consacré à l’étude du développement durable et aux grands enjeux économiques, sociaux et environnementaux que doit relever l’humanité.

Une étude de cas, placée en tout début de programme, permet, en posant les trois dimensions du développement durable, d’appréhender simplement le concept. La première partie du programme s’ouvre sur les hommes. La deuxième partie aborde la question majeure des inégalités des conditions de vie, de richesses et de développement des sociétés aux différents niveaux de l’échelle géographique. La troisième partie s’attache aux rapports entre les sociétés et les ressources.

La démarche géographique privilégie des études de cas à partir desquelles les élèves constatent les inégalités et les déséquilibres, perçoivent les jeux d’acteurs, les impacts des actions des hommes sur l’environnement et mesurent l’importance des choix politiques. Ces études de cas prennent pleinement leur sens par une mise en perspective à d’autres échelles géographiques.

 

Programme de géographie de quatrième : « APPROCHES DE LA MONDIALISATION »

La classe de quatrième est consacrée à l’étude des relations nouées à l’échelle mondiale et à leurs effets sur les territoires à différentes échelles.

Par des études de cas, il s’agit de mettre la mondialisation en images en s’appuyant en particulier sur des paysages. Les élèves doivent fournir quelques éléments simples de description, d’analyse et d’explication de ce processus. Une place est faite, dans le programme, aux débats que suscite la mondialisation.

 

Programme de géographie de troisième : « LA FRANCE ET L’EUROPE DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI »

La classe de troisième est consacrée à l’étude de la France et de l’Union européenne (territoires et rôle mondial).

Par ce programme, les élèves apprennent à connaître et à comprendre le pays dans lequel ils vivent ainsi que le contexte européen et mondial dans lequel la France est placée.

Comme en histoire, les élèves ont maintenant une pratique effective de documents plus variés et plus complexes qu’ils confrontent de manière régulière. Ils intègrent dans leurs productions des éléments explicatifs et démonstratifs, à l’écrit comme à l’oral.

 

 

 ÉDUCATION CIVIQUE

 

Les enjeux du programme d’éducation civique :

Le programme prépare les élèves à se comporter en personnes responsables dans leur vie quotidienne, enseigne les données principales pour comprendre la citoyenneté politique et prépare à son exercice.

L’objectif est de former un citoyen autonome, responsable de ses choix, ouvert à l’altérité, pour assurer les conditions d’une vie en commun. Ce sont les attitudes de respect de soi et des autres, de responsabilité et de solidarité qui sont mises en évidence à tous les niveaux de ces programmes, ainsi que les règles qui organisent la vie commune.

 

Tout au long du collège, dans un enseignement progressif, les élèves acquièrent les notions clés et le vocabulaire de la citoyenneté. Ils prennent connaissance de textes essentiels. Ils sont amenés à comprendre les règles et les pratiques de la vie démocratique en France et en Europe, les problèmes des relations internationales, de la défense et de la paix dans le monde. Ils acquièrent les éléments d’une culture juridique et comprennent le fonctionnement et les problèmes de la justice. Ils saisissent le sens de la laïcité et de son rôle dans l’histoire de la société française.

Les principales capacités et attitudes attendues des élèves sont de deux ordres, d’égale importance :

– acquérir un comportement responsable dans la classe et l’établissement, plus généralement dans la vie quotidienne,

– exercer leur jugement et leur esprit critique dans la vie civique.

 

Programme d’éducation civique de sixième : « LE COLLÉGIEN, L’ENFANT, L’HABITANT »

La classe de sixième montre les différents aspects de la vie en collectivité. Dans la famille, au collège et dans la commune, les élèves apprennent que la vie en société impose des règles qu’il convient de connaître, de respecter et de comprendre. Ces règles sont parfois différentes selon l’âge et le statut des personnes. La collectivité est le résultat de l’implication de chacun.

Le programme de sixième donne une première définition simple de notions qui seront ensuite mobilisées et approfondies dans les classes supérieures.

Les capacités développées dans ce programme favorisent chez les élèves la prise de conscience de leur identité et de leurs responsabilités dans leur travail et dans le collège.

 

Programme d’éducation civique de cinquième : « LA DIVERSITÉ ET L’ÉGALITÉ »

La classe de cinquième a pour finalité d’amener l’élève à se confronter à la diversité humaine et à reconnaître l’altérité. Valeur construite dans le temps, l’égalité républicaine est déterminante pour compenser et corriger les inégalités.

La sécurité face aux risques majeurs est présentée en liaison avec le programme de géographie.

Les élèves utilisent les notions de diversité, d’égalité, de sécurité et sont amenés à percevoir leur articulation. A l’issue de la cinquième, chaque élève est capable d’identifier les valeurs essentielles permettant la vie en société.

 

Programme d’éducation civique de quatrième : « LIBERTÉS, DROIT, JUSTICE »

La classe de quatrième amène les élèves à procéder à un inventaire des libertés fondamentales et à percevoir que l’exercice de celles-ci doit tenir compte de l’intérêt collectif.

Le droit intervient dans la résolution des conflits et des litiges ; pour cela, il s’appuie sur des textes résultant d’un débat public, de rapports de force au sein de la société et de procédures légales. Le Droit et la Justice ne se conçoivent plus seulement à l’échelle nationale mais également à l’échelle de l’Union européenne.

A l’issue de la classe de quatrième, l’élève est capable d’expliquer et de mettre en relation les grandes notions du programme (liberté, droit, justice). Pour chacune d’elles, l’élève doit exercer son jugement critique en confrontant des situations concrètes aux textes de loi.

 

Programme d’éducation civique de troisième : «LA CITOYENNETÉ DÉMOCRATIQUE »

La classe de troisième définit les principes, les conditions et les réalités de la citoyenneté politique. En liaison avec les programmes d’histoire et de géographie, l’histoire récente de la vie politique française, l’action internationale et l’organisation de la défense de la France sont étudiées.

Les élèves doivent être capables d’utiliser les notions clés de la vie politique qu’ils rencontrent dans l’actualité. Ils doivent également mettre en pratique leur capacité de jugement et d’esprit critique par rapport aux différentes formes d’information.